in

Comment choisir un déambulateur pour senior ?

À un moment donné, l’achat d’un déambulateur devient indispensable pour les seniors, en vue de leur faciliter le quotidien et leur permettre de conserver de l’autonomie. Ce dispositif, appelé rollator lorsqu’il est doté de roues, permet aux personnes âgées de se déplacer sans risque de perte d’équilibre et de manière autonome. Que ce soit à domicile ou en extérieur, son usage est fortement conseillé dans le cas d’une condition physique le nécessitant. Mais comment choisir le modèle qui correspond ? Voici quelques conseils !

Caractéristiques du déambulateur

Avant de procéder à l’achat d’un déambulateur pour senior, il est important de prendre en compte l’agencement de son domicile. En effet, l’emplacement des meubles doit être étudié de sorte à optimiser les déplacements, et la surface au sol doit également être libérée de tous les obstacles qui risquent d’entraver les déplacements.

En ce qui concerne le déambulateur lui-même, le modèle se doit d’être stable à l’usage, robuste, ce qui constitue les avantages d’un déambulateur à 4 roues, un des modèles les plus préconisés. Sa largeur, sa hauteur, mais aussi sa résistance se choisissent en fonction de la taille et du poids de l’utilisateur. Enfin, pour faciliter encore plus le quotidien de la personne âgée, le déambulateur peut être équipé d’accessoires selon les besoins : siège, freins, panier, etc.

La prise en charge du matériel médical par la Sécurité Sociale

Une liste du matériel médical utilisé dans le cadre du maintien à domicile d’une personne âgée ou d’une personne à mobilité réduite autorise la prise en charge par la Sécurité Sociale. Pour en bénéficier, il faut obtenir une ordonnance auprès d’un médecin, sur laquelle sera prescrit le type de déambulateur adapté.

Un déambulateur pris en charge par la Sécurité Sociale possède le code LPPR ou Liste des Produits et Prestations Remboursables et dispose d’une base de remboursement. C’est en fonction du code LPPR que le montant du remboursement est alors déterminé. À titre de référence, la base en ce qui concerne ce montant est de 53,81 euros avec le code LPPR 1285619.

Choisir un déambulateur « cadre de marche »

Les modèles de déambulateur cadres de marche sont dédiés aux seniors qui souffrent de pertes d’équilibre et qui ont tendance à se pencher vers l’avant. Il est aussi utilisé par des personnes qui ont subi des opérations chirurgicales à répétition au niveau des membres inférieurs, afin de leur garantir un meilleur maintien. Le déambulateur cadres de marche est uniquement dédié à un usage à domicile, il est doté de structures légères et fixes, avec des embouts antidérapants pour un usage confortable et aisé.

Lors du choix de ce matériel médical, il convient de bien considérer les mensurations de l’utilisateur, qui doivent s’adapter à la largeur du cadre et à la hauteur des poignées. Il faut aussi préciser que l’usage d’un déambulateur cadre de marche nécessite un soulèvement à chaque pas, ce qui implique que l’utilisateur doive solliciter ses bras et ses épaules.

Toutefois, par rapport à la canne par exemple, l’usage du déambulateur est plus confortable, plus stable, plus sûr et moins contraignant pour se déplacer.

Choisir un déambulateur à roulettes

Les déambulateurs dotés de roues sont appelés déambulateurs à roulettes ou rollators. Il existe des modèles à 2 roues, à 3 roues, ou à 4 roues, etc. L’avantage des rollators c’est que l’utilisateur n’a pas à solliciter ses bras et ses épaules pour soulever le dispositif. C’est donc moins fatigant, d’autant plus que certains modèles dédiés à l’usage extérieur disposent même d’un siège pour se reposer au cours d’un déplacement. Ce sont les déambulateurs à 4 roues qui présentent le plus d’avantages, car ils sont robustes, stables, sécurisants et confortables. Leur inconvénient est qu’ils peuvent prendre beaucoup de place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résistez à l’hiver avec des recettes naturelles

Comment la coupe menstruelle a-t-elle réussi à remplacer les protections hygiéniques classiques ?