in

Proche atteint d’Alzheimer : comment s’en occuper ?

Prendre soin d’un proche atteint d’Alzheimer est à la fois une énorme responsabilité et un grand défi à relever. Cela nécessite de maîtriser tous les stades de la maladie et de savoir la conduite à tenir. Une tâche difficile qui demande de la patience dans la mesure où il s’agit d’une maladie aussi complexe qu’incompréhensible. La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui entraîne la perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles. Elle a d’importantes répercussions sur le quotidien de la personne atteinte et de son entourage. Voici quelques idées pour vous aider.

Une aide à domicile pour les soins du senior

Les caractéristiques comportementales des personnes atteintes d’Alzheimer sont variables et sont toutes aussi déconcertantes. Entre mutisme, perte de mémoire, agressivité et parfois des actes rationnels, l’entourage proche peut être parfois dérouté. Au début de la maladie, la situation est facilement gérable. Toutefois, arrivé à un certain stade, vous devez envisager de faire appel au service d’une aide à domicile comme un auxiliaire de vie par exemple.

Ce professionnel disposant d’une solide expérience et d’une formation aux spécificités de cette maladie est à même de vous apporter toute l’aide dont vous avez besoin.

L’auxiliaire de vie est compétent pour s’occuper des personnes désorientées. Il connaît mieux les solutions adaptées à leur besoin et il a appris à s’en occuper et à les respecter.

Avec ses nombreuses compétences, l’aide à domicile accompagne son patient dans tous les actes de la vie quotidienne en tenant compte de votre planning :

  • le réveiller, lui faire sa toilette, l’habiller, lui donner son repas et le coucher,
  • le promener et faire ses courses,
  • entretenir son logement ainsi que son linge, faire les rangements,
  • l’accompagner lors des sorties et promenades, lui tenir compagnie et le conduire aux soins ou à ses rendez-vous.

Des sites tels que https://www.adiam.net proposent des services pour l’aide aux personnes âgées, les soins infirmiers, l’aménagement du domicile… Des services d’aide à domicile qui soulagent fortement les familles.

L’auxiliaire est une personne de confiance dont la mission est de s’occuper des personnes vulnérables.

Préserver l’environnement

La personne atteinte d’Alzheimer doit rester le plus longtemps possible dans un environnement familier. Être dans un cadre habituel qui lui est familier lui permet de garder ses repères et de se retrouver facilement. Cela apaisera davantage son anxiété et ses angoisses lors des crises. Par ailleurs, vous devez toujours lui parler sur un ton doux et ne perdez jamais patience. Évitez surtout de changer les habitudes du malade et tenez-le loin des facteurs de stress.

La personne souffrant de cette terrible maladie a un grand besoin de reconnaître les lieux importants. Prenez des mesures pour l’aider dans ce sens. Vous pouvez par exemple poser des objets sur son trajet pour l’aider à se repérer. Vous pouvez également peindre les portes de certaines manières de telle sorte qu’il se retrouve facilement.

Encouragez également les visites. Présentez-lui toujours ses visiteurs et éventuellement rappelez-lui le contexte de leur rencontre. Cela lui permettra de se repérer dans le temps et dans l’espace.

Protéger le malade

Rendez le logement le plus fonctionnel possible. Éloignez les meubles instables, ainsi que tous les objets potentiellement dangereux.

Déplacez également tous les meubles qui peuvent être un danger pour le malade. Veillez à ce qui ce dernier s’aliment et qu’il prenne ses médicaments à temps. Faites également attention à ce qu’il ne se promène pas seul dehors. Les risques de fugue ne sont pas à écarter. Pour sa sécurité, faites-lui porter un bracelet ou un médaillon avec ses coordonnées gravées dessus.

Mettre le malade en confiance

Le fait que le malade soit conscient de ses troubles le rend parfois anxieux. Dans ces moments-là, vous devez garder votre calme et le rassurer afin qu’il se sente en confiance. Évitez de le mettre dans les conditions stressantes. Même lorsqu’il tient des propos incohérents, laissez-le dire tout ce qu’il veut. Ne l’arrêtez pas et n’essayez pas de le corriger. La nuit, assurez-vous que la veilleuse de son chevet est allumée. La lumière douce atténue l’angoisse.

Traitez-le avec douceur en lui tenant souvent la main ou en le caressant. Mettez-lui également de la musique douce pour l’aider à se détendre.

Préserver l’intimité du senior

Se nourrir, aller aux toilettes ou préserver un minimum d’hygiène sont des tâches qui peuvent être difficiles pour un malade. Il vous revient d’être attentif à ses besoins. Pour cela, vous pouvez solliciter l’aide des médecins et les conseils d’un ergothérapeute. Organisez chaque tache en les répartissant par étapes courtes et successives. Les taches ne doivent pas être épuisantes pour le malade. Ne faites pas les tâches à sa place, mais veillez plutôt à ce qu’il les fasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’importance d’un bon sommeil pour votre système immunitaire

Comment créer des ateliers olfactifs ?