in

Épilation définitive : comment faire le bon choix ?

La méthode d’épilation définitive est déjà bien connue des femmes. Elle est utilisée depuis des années pour se débarrasser des poils sur toutes les zones du corps. Faisant partie de la médecine esthétique, elle doit uniquement être réalisée dans un cabinet médical, sous la tutelle d’un spécialiste comme un dermatologue ou un médecin. On distingue principalement deux techniques d’épilation définitive, à savoir l’épilation laser et l’épilation à la lumière pulsée.

Ce qu’il faut savoir sur l’épilation définitive

Elle est différente d’une séance d’épilation à la cire chez une esthéticienne ou de rasage à la maison car elle doit être faite dans un centre d’épilation. Il est plus judicieux de parler d’épilation longue durée car en réalité, aucune technique ne permet d’éliminer les poils de façon définitive, mais plutôt de manière durable.

Par ailleurs, l’épilation définitive n’est conseillée que sur les peaux claires et les poils bruns ou noirs. Les peaux mates et les peaux noires ne peuvent prétendre à la méthode, tout comme les poils blancs et blonds. En effet, la lumière émise par la lampe flash aura du mal à différencier le poil de la peau, ce qui provoquera des brûlures pour au final, aucun résultat.

En outre, elle est connue pour être douloureuse quelle que soit la zone traitée. De plus, il faut plusieurs séances pour avoir une peau parfaitement lisse. Cela dépendra de l’étendue de la zone en question et des types de peau. Le traitement sera plus efficace sur des poils en phase de croissance. Quoi qu’il en soit, il est important de se rappeler qu’après quelques années, les poils sont toujours susceptibles de repousser, mais avec une pilosité moins abondante (seuls les 20% réapparaîtront).

L’épilation laser définitive

L’épilation définitive au laser est réalisée depuis plus de deux décennies. C’est une technique médicale à effectuer uniquement dans un centre laser car elle nécessite l’expertise d’un dermatologue. Elle est effective sur une peau claire à foncée et sur des poils bruns. Le traitement au laser fonctionne grâce à une longueur d’onde spécifique.

Cette dernière s’attaque directement au pigment du poil ou au bulbe, plus précisément. Il faut noter que le laser ne traite qu’une seule couleur de poil. Une chaleur de 70° est absorbée et conduite jusqu’à la racine du poil afin de le détruire. Selon certaines patientes, une séance au laser est plus douloureuse sur les jambes et sur le maillot, mais beaucoup moins sur les aisselles, quoique cela dépend aussi du seuil de tolérance à la douleur. Une crème anesthésiante peut être appliquée une heure en avant.

L’épilation à la lumière pulsée

Sa réalisation est beaucoup plus libre que le traitement au laser car elle peut se faire dans un centre esthétique. Son efficacité est prouvée sur les peaux claires avec des poils foncés. En revanche, contrairement au laser, son champ d’application est beaucoup plus large car la lumière pulsée ne se limite pas qu’à une seule couleur.

Il ne faut pas faire de bronzage, ni même s’exposer au soleil avant de faire une séance d’épilation à la lumière pulsée. Le nombre de séances dépendra de la zone à traiter, mais elles doivent être espacées d’un ou deux mois. Tout comme l’epilation definitive au laser, elle est aussi douloureuse.

En somme, le choix de la technique dépend entièrement de la patiente. Pour un meilleur contrôle sur les résultats, beaucoup choisissent le traitement au laser dans un centre spécialisé. En effet, l’épilation à la lumière pulsée peut être réalisée à domicile, avec des appareils vendus librement, mais qui ne permettent toutefois pas d’obtenir les mêmes résultats que chez un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quels sont les avantages d’une augmentation mammaire ?

5 conseils pour lutter contre le stress au quotidien et au travail