in

D’où vient le CBD ?

Le cannabidiol ou CBD est un composant naturel qui retient particulièrement l’attention, que ce soit sous forme de fleurs ou de produits dérivés. Depuis plusieurs siècles, il a fait l’objet de diverses études visant à cerner sa nature et son utilité. Découvrez ici les origines du CBD.

L’origine du CBD

Le CBD est un cannabinoïde qui provient de la plante de cannabis Sativa L., plus connu sous le nom de « chanvre ». Sans cette variante du cannabis, il est impossible de fabriquer des produits à base de CBD. Le cannabidiol est en effet extrait de la plante du chanvre et peut servir à la préparation de produits finaux tels que l’huile ou les capsules de CBD.

L’huile de CBD est un dérivé des molécules aux propriétés bioactives du CBD. Elle a un effet relaxant et apaisant, tout en vous garantissant un sommeil sain en cas de raideurs musculaires, de stress passager ou de situations douloureuses. Pour vous en procurer sous forme d’huile de CBD, cliquez ici afin d’accéder à un service de vente en ligne fiable et sécurisé en Belgique et en France. C’est un produit qui existe en différentes concentrations et qui est recommandé pour les personnes actives qui souffrent d’une douleur permanente ou passagère et les adeptes du sport. Il existe d’autres produits dérivés du CBD (boissons, gélules…).

La culture du chanvre se fait le plus souvent à grande échelle. Lorsque les graines deviennent des plantes adultes, elles renferment suffisamment d’ingrédients actifs, dont le CBD. C’est à ce moment que l’extraction du CBD peut commencer.

Les méthodes d’extraction du CBD

Pour extraire le CBD de la plante, il existe une diversité de méthodes. Cependant, trois principales méthodes peuvent être retenues et chacune possède ses spécificités.

L’extraction par huile

L’extraction par huile du CBD se fait exclusivement avec les bourgeons de la plante et requiert un chauffage. Ces bourgeons contiennent en effet plus de CBD que les autres parties du chanvre. Dans le processus du chauffage, tous les autres ingrédients se perdent et il ne reste que du CBD pur. La méthode d’extraction par huile est priorisée pour la conception des produits CBD purs. L’avantage que l’on en tire se situe surtout au niveau de la saveur agréable qu’il laisse.

L’extraction par CO2

L’extraction par CO2 ou extraction supercritique est la méthode la plus reconnue aujourd’hui pour extraire le CBD du chanvre. Grâce à son efficacité, elle permet aux producteurs d’extraire la totalité du CBD et d’autres substances présentes dans la plante, car le processus ne se réalise pas par chauffage, contrairement à la formule d’extraction par huile.

Pour employer la méthode d’extraction par CO2, il faut augmenter la pression du dioxyde de carbone au point de l’amener à se comporter comme un liquide. Le gaz ainsi transformé en liquide est l’élément principal qui servira à éliminer le CBD. Pour ce type de processus, la plante de chanvre est habituellement entièrement mise en utilisation.

L’extraction par alcool

À l’instar de la méthode d’extraction par huile, seuls les bourgeons du chanvre sont utilisés pour l’extraction par alcool. Le processus se réalise par dissolution et évaporation. Les bourgeons sont tout d’abord trempés dans l’alcool pour un certain temps pour favoriser la dissolution du CBD. Plus tard, l’alcool s’évapore pour laisser une pâte collante avec du CBD. L’extraction est ainsi achevée.

Des trois méthodes énumérées, l’extraction par alcool offre l’avantage d’être particulièrement simple et bon marché. Elle coûte nettement moins chère que les deux méthodes précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment faire le bon choix pour les premiers chaussons de bébé ?

Quels sont les bienfaits du tapis d’acupression ?