in

Dents sensibles : faut-il craindre le détartrage ?

Lorsque les résidus d’aliments ne sont pas correctement enlevés, ils peuvent former une plaque dentaire sur la surface des dents. Cette plaque va accumuler et créer un dépôt blanc appelé tartre dentaire. Si celui-ci est loin d’être esthétique, il peut aussi provoquer le déchaussement des dents. D’où l’intérêt de l’éliminer. Pour ce faire, la meilleure solution reste le détartrage. Avant de vous lancer dans ce procédé, découvrez ses bienfaits, son importance et son déroulement.

Qu’est-ce que le détartrage et à quoi sert-il ?

Avant de consulter un chirurgien-dentiste, il est essentiel d’en savoir plus sur le détartrage pour mieux vous préparer. Comme son nom l’indique, le détartrage est un soin médical qui consiste à enlever le tartre dentaire. Ce dernier est une substance blanchâtre qui résulte de l’accumulation des déchets alimentaires, des protéines salivaires et des bactéries que l’on retrouve sur la surface des dents. Lorsqu’il n’est pas enlevé, ce dépôt blanc peut devenir noir et provoquer une inflammation de la gencive (gingivite).

Le détartrage est donc un processus au cours duquel le dentiste nettoie la gencive et les dents afin de les rendre plus lisses, plus propres et plus blanches. Il faut cependant le distinguer du blanchiment dentaire qui consiste à blanchir les dents à l’aide d’un produit blanchissant.

Pourquoi faut-il faire un détartrage ?

Comme il a été dit précédemment, le tartre dentaire provoque une gingivite et à terme, des maladies parodontales (atteinte des tissus parodontaux). C’est cette destruction des tissus qui soutiennent les dents, également appelée parodontite, qui est à l’origine du déchaussement dentaire. Une conséquence fâcheuse qui peut aller jusqu’à la perte complète des dents.

Les risques du détartrage

Outre ces désagréments, la présence de tartre dentaire peut aussi générer de mauvaises odeurs buccales à cause de la décomposition des résidus alimentaires entre les dents. Les bactéries qui forment la plaque dentaire finissent, par ailleurs, par attaquer l’émail des dents et entraîner des caries. C’est donc pour éviter les caries, la mauvaise haleine et les maladies des gencives qu’il est important de faire un détartrage.

Quels sont les bienfaits du détartrage ?

Si un brossage quotidien est indispensable pour avoir des dents propres et saines, ce n’est pas toujours suffisant pour éviter l’apparition du tartre. Vous devez, en effet, réaliser un détartrage régulier chez le dentiste pour avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Cela permet non seulement d’éviter la prolifération de bactéries, mais aussi de limiter les caries.

En prévenant l’inflammation des gencives, le détartrage va aussi permettre d’éviter de nombreuses maladies chroniques, comme le diabète, les maladies articulaires (rhumatisme) ou encore les maladies cardio-vasculaires. Des études ont, en effet, montré que les inflammations dans la bouche pouvaient entraîner des problèmes de santé graves si les bactéries buccales arrivaient à passer dans le sang.

Enfin, comme nous l’avons déjà expliqué dans le paragraphe précédent, le détartrage est indispensable pour éviter la mauvaise haleine et atténuer la sensibilité dentaire (due à la gingivite).

Déroulement du détartrage dentaire

Le détartrage est un soin essentiel pour garder vos dents et vos gencives en bonne santé.

Technique du détartrage

Différentes méthodes sont utilisées pour détartrer les dents.

La première technique consiste à décoller les dépôts de tartre à l’aide d’un appareil à ultrason. Cette méthode est sans douleur et permet de redonner aux dents leur couleur d’origine et leur état naturel. C’est aussi la technique de détartrage la plus utilisée, car elle a l’avantage d’avoir peu d’effets secondaires.

L’autre méthode consiste à enlever manuellement le tartre avec des curettes parodontales. Le chirurgien-dentiste utilise alors ces instruments mécaniques pour gratter la plaque dentaire et polir les dents.

À quelle fréquence doit-on le faire ?

Le détartrage des dents se fait généralement en une séance, mais sa fréquence dépend aussi de la quantité de tartre et de la rapidité à laquelle il se forme. C’est donc en fonction de ces critères que le dentiste va déterminer vos besoins (une fois par mois, tous les 6 mois, une fois par an, etc.). Plus vous éliminez la plaque bactérienne par le brossage, moins le tartre a des chances de se former et moins vous aurez besoin d’un détartrage.

Est-ce douloureux ?

Normalement, le détartrage n’est pas une intervention douloureuse, mais cela reste désagréable (à cause du frottement des instruments sur les dents). Cependant, si vous avez des gencives sensibles ou que vous n’avez pas fait de détartrage depuis longtemps, il se peut que vous ressentiez une gêne, voire des douleurs pendant l’opération et dans les jours qui suivent. Ces douleurs sont heureusement passagères, aussi vous n’avez pas à vous en inquiéter.

À qui est-il destiné ?

Toutes les catégories de personnes sont concernées par le détartrage : les adultes, les enfants, et même les plus petits. Les personnes qui souffrent de maladies cardiaques ainsi que les fumeurs et les buveurs de café doivent également se faire détartrer régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des activités familiales comme le trampoline

Hygiène menstruelle : optez pour des produits durables !