in

Conséquences de la baisse auditive sur le quotidien !

La perte auditive se traduit par l’apparition d’une baisse, puis de la perte de sa capacité à entendre, interpréter et identifier les sons au quotidien. Il s’agit d’un mal qui touche environ 16 % de la population autour du globe, soit à peu près un milliard de personnes, principalement des seniors. Que la perte soit légère ou sévère, elle engendre beaucoup de difficultés dans le quotidien des personnes concernées : isolement, perte de confiance en soi…

Comprendre la perte auditive

La perte auditive, aussi connue sous le nom de surdité ou hypoacousie est la diminution de la capacité de l’oreille à percevoir les sons. En l’absence d’une prise en charge adaptée, cette baisse d’audition peut diminuer la qualité de vie de la personne concernée et engendrer un véritable handicap sensoriel et social. Chez les enfants, lorsque la surdité n’est pas traitée de manière précoce, elle engendre des troubles du langage. Les conséquences chez les personnes âgées se traduisent surtout par un isolement social, souvent accompagné d’une perte des stimulations psychiques qui assurent le bon maintien des facultés intellectuelles.

La perte d’audition peut se manifester très brutalement, qu’elle soit temporaire ou irréversible. Elle peut atteindre une seule oreille, ou les deux à la fois, et s’accompagne parfois de symptômes comme l’écoulement des oreilles, des vertiges, de la fièvre, des acouphènes… Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions proposées aux personnes atteintes de surdité, notamment des appareils auditifs que l’on peut retrouver sur Vivason ainsi que des exercices à faire pour entraîner l’ouïe.

Quelles sont les conséquences de la perte auditive ?

La surdité a un impact très important sur le patient, que ce soit au niveau physique ou psychologique. Ces conséquences sont d’autant plus marquantes si la perte d’audition s’est faite brutalement :

Le sentiment de deuil

La perte auditive est vécue comme la perte d’une partie essentielle de notre corps, un de nos sens majeurs. Cela est vécu comme la mort de quelque chose et suscite un sentiment de deuil. L’apparition très brutale de la maladie peut renforcer ce sentiment de vivre un véritable drame.

Ainsi, le patient va vivre toutes les étapes du deuil (pas forcément dans l’ordre) et a besoin d’être réconforté de la même manière. Un soutien médical et émotionnel est nécessaire pour passer ce cap difficile.

L’impact social de la surdité

Au niveau social, l’impact de la surdité va surtout varier en fonction du degré de perte, du type de perte d’audition ainsi que de la capacité d’adaptation et de compensation. Pour les personnes très en contact avec un public, qui ont un besoin de communiquer très élevé, la perte sera d’autant plus difficile. Les patients qui sont sédentaires et qui vivent seuls auront une meilleure capacité d’adaptation et vivront mieux la surdité.

En cas de surdité progressive, les personnes atteintes auront tendance à développer une compensation mentale des syllabes et une lecture labiale. Mais il s’agit d’un exercice qui demande beaucoup de concentration, qui met la personne en situation de stress permanent. Dans certains cas, le patient va sembler se replier sur lui-même, car il n’a pas envie d’importuner ses interlocuteurs en leur faisant répéter leurs phrases et ne veut pas « imposer » son handicap à ceux qu’il aime. Un soutien moral et beaucoup de compréhension sont alors essentiels pour surmonter la surdité, en plus d’un traitement médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment garder ses pieds en bonne santé ?,.

Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro et règlement 2017/746